Top
Marie Claire Forté et Alanna Kraaijeveld à la Fondation Guido Molinari / Crédits : LB

Janvier 2015 – Série Solos @ Guido Molinari


Louise Bédard en résidence à la Fondation Guido Molinari

Louise Bédard a été accueillie en résidence de création tout le mois de septembre 2014 à la Fondation Guido Molinari, un lieu exceptionnel, tant sur les plans architectural, institutionnel qu’artistique.

Cette ancienne succursale de banque dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, où loge la Fondation, un immeuble aux dimensions imposantes acquis par l’artiste Guido Molinari (1933-2004), qui en a fait son lieu de travail et de vie, offre à Louise Bédard et à ses interprètes un cadre enviable et inspirant pour l’enrichissement de Série Solos.

En création constante, les résidences représentent pour Louise Bédard de réelles sources d’énergie créative, des « moments de détournement » qui sortent l’artiste de ses paramètres fonctionnels habituels.

Il s’est agi également d’une rencontre tout aussi exceptionnelle avec les arts visuels, puisque la chorégraphe a créé en relation intime avec les œuvres choisies pour l’exposition Cozic/Moli, les années soixante-dix. Un œil complice (du 25 septembre 2014 au 25 janvier 2015). C’est au cœur de cette exposition que les solos créés ont été présentés au public le 16 octobre 2014.


Suite à la première expérience particulièrement réussie, la Fondation a réinvité Série Solos pour le finissage de l’exposition, le dimanche 25  janvier 2015 dans son espace-galerie.

IMG_1446_FondationMolinari copie


Jetez un œil à l’album photos !

Extrait vidéo 1 !

Extrait vidéo 2 !

Vidéo réalisée par la Fondation Guido Molinari !


  Série Solos

Série Solos est devenue à partir de 2011 un véritable cycle de création modulable qui sied particulièrement bien aux espaces d’exposition, aux parcs et aux jardins.

Les parcours et les solos sont chaque fois revus et reconfigurés pour épouser les lieux et tenir compte des publics. Ils requièrent peu de besoins techniques, aucune délimitation ni marquage, en plus de contribuer à donner à voir autrement les lieux physiques et les œuvres exposées.

Cette approche rejoint l’idée que se fait Louise Bédard de la danse contemporaine, comme constituant une étude fine du mouvement et de l’acte de création.

Les expériences qui ont été tentées ont été accueillies chaleureusement par les responsables des lieux hôtes qui ont été séduits par l’idée maîtresse qui guide les danseurs, soit celle d’occuper et de valoriser les lieux tels qu’ils sont tout en faisant vivre une expérience artistique à leurs publics.


Photos > Marie Claire Forté et Alanna Kraaijeveld, Fondation Guido Molinari / Crédits : LB